Claudette COSTE

 

 En 1909, Claudette Coste, une ouvrière textile de Vienne, est célibataire lorsqu'elle est élue au conseil de prud'hommes. Elle s'y connaît sûrement en tissus, mais c'est surtout une socialiste très populaire, qui dirige ensuite l'Union locale de la CGT jusqu'en 1929. Entre-temps, elle est devenue en 1913 la première femme présidente d'un conseil de prud'hommes. 

Quant à la femme élue, c'est son couple qu'elle était supposée mettre en danger. En 1901, un député avait agité le risque que deux époux soient élus dans un même conseil de prud'hommes, et que la femme en devienne présidente. Que resterait-il alors de l'autorité de l'homme dans son ménage ?

Son futur mari était un prud'homme métallurgiste, mais elle ne l'a épousé que vingt ans après leur élection : l'honneur était sauf.